Soapbox No.33

Soapbox-33The latest issue of Soapbox, edited by Jean-Pierre Paraggio, contains a translation by Joël Gayraud of my poem ‘The Monocled Wolf’:

LE LOUP AU MONOCLE

J’ai vu un loup qui portait un monocle
s’appuyer nonchalamment
contre le mur du cimetière
et j’ai vu la lune qui fumait une cigarette
regarder par-dessus le mur
pour voir ce qui se passait
car jusqu’alors elle n’avait jamais rencontré
un loup portant monocle

Apparaissant sous la forme d’un nuage enjoué
fait de brume condensée au fond de la vallée
je m’étais arrêté à la porte du cimetière
pour voir ce qui se passait
car je n’avais jamais rencontré
un loup portant monocle
ni, d’ailleurs,
la lune fumant une cigarette

Comme si l’on nous avait inscrits dans un cadre,
saisis dans une légende rustique
d’idéalisation lycanthropique
nous avons tous les trois échangé des regards
et ri ensemble en cet instant inexplicable,
puis nos chemins se sont séparés

Kenneth Cox

(traduit de l’anglais par Joël Gayraud le 3 juin 2015)

 

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.